VOTE | 251 fans

La série

Pour poster sur ce forum, veuillez vous identifier

Retour à la liste des sujets

Saison 1


Saison 1

labelette  (16.03.2013 à 11:21)

Je continue à regarder et trouve que les épisodes deviennent un peu meilleurs, mais je ne suis pas encore "fan".

Je trouve que les enquêtes sont trop simplistes : j'arrive à deviner rapidement qui est coupable, chose qui ne m'arrive que très rarement dans les séries policières !

Concernant les épisodes d'il y a 10 jours (épisodes marathon, exorcisme et ex d'Isle), je ne partage pas l'avis de Tibo. Pour moi, le premier était le meilleur, grâce à son enquête (déroulement, coupable plus difficile à trouver pour le téléspectateur, etc...). Je suis par contre tout à fait d'accord sur le fait que le frère de Rizzoli trouve comme par hasard la 2ème victime est un peu gros... Dans les 2 autres épisodes, l'enquête était beaucoup trop simple. Le fait qu'Isle insiste plusieurs fois sur la qualité du cachemire laissait présager que le fère cachait des problèmes financiers...

Lundi dernier, c'était pas mal de revoir le tueur en série (dont je ne me souviens plus du nom). Et de voir le père biologique d'isle.

Je ne sais pas pour vous, mais Isle me fait beaupcoup (trop ?) penser à temperence Brennan (Bones) : leur père n'est pas tout blanc, elles ont toutes les 2 des difficultés pour parler "normalement" (et simplement) avec leurs semblables, sont très directes, utilisent pas mal de termes scientifiques....Cette ressemblance trop flagrante me gène un peu...

106 : Meurtre au féminin

tibo18  (17.03.2013 à 12:21)

L'épisode précédent (dans l'ordre original des épisodes, soit le 1.05) était sans doute le meilleur de la série jusqu'ici, assumant désormais la relation très amicale et amusante entre Rizzoli et Isles. Dans le même style, "Meurtre au féminin" nous propose quelque chose de délicieux sur ce point. Les deux femmes sont de plus en plus complices, et on accroche peu à peu à leur péripéties en tout genre. Cette fois, Isles passe son temps à taquiner Rizzoli sur sa relation avec un homme rencontré au yoga, et s'éclate à la faire passer pour une lesbienne. Sans être (trop) ambiguë, cette relation est plaisante à suivre.

Il faut dire aussi que le thème de l'enquête de la semaine s'y prête, puisque les deux collègues travaillent sur le meurtre d'une femme violée et tabassée, dont on découvre qu'elle était gay et qu'il pourrait s'agir d'un crime homophobe. Si le sujet est toujours intéressant à traiter, notamment parce qu'il présente une certaine réalité parfois affligeante sur les discriminations subies en raison de l'orientation sexuelle, je trouve que "Rizzoli & Isles" s'en sort à la perfection en ce qui concerne l'ambiance et l'humour qui emballe l'intrigue. Je pense par exemple au speed dating auquel se rend Rizzoli, un très bon moment de franche rigolade, sans pour autant que la moindre moquerie soit mise en avant. Une bonne chose.

Malheureusement, tout n'est pas parfait non plus, car l'enquête de la semaine pâtit d'un gros point noir : le scénario est solide en terme de rebondissements et le développement suffisamment captivant, mais le suspense est complètement inexistant. Si ce fut un plaisir de retrouver Brenda Strong, la célébrissime Mary Alice Young, il était déjà marqué sur son front "coupable" dès la première seconde. Enfin, il faut aussi regretter l'absence de toute émotion auprès des guests. Le sort des personnages, que ce soit la barman, la coupable ou autre, ne m'a pas intéressé plus que ça.

En bref : Toujours plus d'alchimie entre les deux héroïnes, auxquelles on s'attache plus rapidement que prévu, finalement. Reste à travailler les scénarios policiers, faiblards.
Note : 6.5/10

108 : Le retour du chirurgien

tibo18  (17.03.2013 à 22:44)

Quelle franche rigolade devant cet épisode. Ou quelle consternation, c'est au choix. Je crois que la série, qui avait réussi à décoller, a tenté de se suicider. Ce n'est pas possible autrement. Pitch de l'épisode : le fameux ennemi de Rizzoli, le dénommé Hoyt (que j'avais oublié depuis le pilote, pour tout avouer), est de retour pour dévoiler une nouvelle carte de son jeu machiavélique. Alléchant sur le papier, n'est-ce pas ? L'idée est intéressante, car elle peut permettre de développer l'intrigue aussi bien sur le plan policier que personnel, et de corriger les défauts du pilote.

Sauf que... Hoyt doit manifestement porter malchance à "Rizzoli & Isles". "Le retour du chirurgien" est un désastre absolu, le vide intersidéral. Pourtant, en mettant Isles au centre de la scène, à la place de Rizzoli (sur la touche pour connaître de trop près le criminel), on était en droit de saliver. Mais les interrogatoires de Hoyt sont ennuyeux au possible, ce sont de véritables caricatures, avec un grand méchant qui n'apporte aucune tension. La série n'est sans aucun doute tout simplement pas faite pour s'engager sur le terrain des enquêtes noires, alors alerte rouge : arrêtez les frais, tout de suite.

Du côté de la relation entre Rizzoli et Isles, c'est guère plus passionnant, et c'est surtout amusant de voir à quel point les scénaristes ont une imagination digne des scénaristes du "Jour où tout a basculé" (oui, cette production française est devenue une véritable référence pour moi dès qu'il s'agit de parler de bouses, peu importe le sujet... n'en voulons pas trop à Julien Courbet, mais quand même un peu). On assiste donc à l'initiation de Isles pour l'utilisation d'une arme à feu. Evidemment, elle est tellement forte qu'il lui suffit de bien positionner son poignet pour pouvoir monter la garde toute la nuit. Drôle. Et quand on a en mémoire Sasha Alexander qui braillait "NCIS !" un flingue à la main pendant 2 ans, c'est deux fois plus drôle.

Enfin, cet épisode est aussi l'occasion de faire connaissance - pas pour longtemps - de Lola, une jeune femme interprétée par Scottie Thompson. Cette actrice me sort par les yeux, je ne saurais trop dire pourquoi. Après avoir joué les infirmières aguicheuses pour Michael Weatherly ("NCIS") et Taylor Kinney ("Trauma"), elle séduit le bon petit Frankie, qui en 2 jours, tombe sous son charme, fait des photos de vacances dans un photomaton (quelle jolie arnaque d'ailleurs, vu la qualité des photos...) et lui fait cuisiner des croque-monsieur. Un peu en manque, le Frankie ? Quoi qu'il en soit, quelle ne fut pas mon énormissime surprise lorsque Lola s'est dévoilée comme la complice de Hoyt... Le rebondissement le plus incroyable de l'histoire des séries télé. Ou pas.

En bref : Horrible.
Note : 0/10

109 : La bête en moi

tibo18  (17.03.2013 à 22:55)

Jusqu'ici, "Rizzoli & Isles" avait surtout concentré ses efforts de développement sur la première des deux héroïnes. Il était donc temps de se focaliser un peu plus sur Isles, notre fameuse médecin légiste. Tout commence pourtant de façon très traditionnelle avec un meurtre dans une voiture. La scène d'ouverture est doublement efficace, avec un contraste entre l'assassinat de nuit dans un premier temps, suivi du balai de klaxons et de cris en tout genre au petit matin, sur la scène de crime.

Globalement, le scénario de l'intrigue est plutôt bien bâti. On découvre rapidement que la victime est le fils d'un homme peu fréquentable, un certain Doyle, pour lequel les ennemis ne peuvent même pas se compter sur les 20 doigts du corps humain. Le fait d'impliquer le fils d'un criminel est vu et revu mais ici assez efficace. Mais c'est surtout un autre élément qui permet à l'épisode d'être vraiment passionnant : tout le monde découvre Doyle est aussi le père biologique de Isles. Y compris elle.

Alors que Sasha Alexander était discrète jusqu'ici, elle se révèle complètement dans un jeu inhabituel, faisant passer l'émotion et la détresse de façon totalement crédible et réussie. Une vraie surprise, je pensais l'actrice un peu plus superficielle. On en apprend un peu plus sur le passé de Isles, sur ses traits de caractère et la "relation" (si on peut dire) qui se tisse avec Doyle au fur et à mesure que les minutes passent à l'écran est captivante.

L'autre bon point, c'est le duo Rizzoli/Isles qui fonctionne toujours très bien, mais désormais l'implication de Frankie et de Mr Isles (dont le prénom m'échappe). Peu à peu, la série développe un esprit plus familial autour du duo d'héroïnes, et je suis persuadé que c'est une idée très judicieuse. Les quelques scènes de plomberie au bar sont funs. Outre des petits défauts, la seule déception majeure réside pour moi dans la conclusion de l'intrigue, puisque le coupable du meurtre de Doyle fils est assassiné par son père. J'aurais souhaité qu'on insiste davantage sur cet esprit de vengeance, et pourquoi pas, que les héros soient plus impliqués. C'est un peu trop plat, dommage.

En bref : Comment passer du pire au meilleur ? Un excellent épisode, sans aucun doute le meilleur depuis le début. De très bonne augure à l'aube du final.
Note : 8/10

110 : Etat de siège

tibo18  (23.03.2013 à 20:41)

Déjà la fin de la première saison. Globalement, celle-ci est passée relativement vite, d'abord parce que le temps de prendre ses marques avec les personnages a occupé une bonne partie de la saison, et ensuite parce qu'elle ne contient que 10 épisodes. Mais au fond, je ne suis pas déçu du résultat, car malgré deux épisodes particulièrement mauvais, "Rizzoli & Isles" ne s'en sort pas mal du tout. Pour célébrer son premier season finale, la série prend le parti de concentrer son action au commissariat, en ne mettant en scène que le duo féminin et le frère de Rizzoli.

Une très bonne idée, car cela nous donne une nouvelle fois un joli rendu au niveau du rapport entre les héros. On a l'impression que Frankie prend de plus en plus d'importance, et ce n'est pas une mauvaise chose. Le scénario est relativement bien écrit, avec quelques twists sympas (comme le flic qui s'avère être le meurtrier, ou encore les suspicions autour du commandant) et surtout énormément d'action. "Etat de siège" livre avec cette immense fusillade la scène la plus rythmée de la saison, les progrès de ce côté là sont énormes.

Alors forcément, il y a aussi quelques défauts. Je pense au ton général, que j'ai trouvé trop sombre malgré l'enjeu. Je pense qu'il y avait matière de faire des contrastes plus nets. Un mot également sur la réalisation, pour signaler les plans de séquence finaux absolument insupportables. Les scènes ralenties, OK, mais x10.000 et pendant près d'une minute, ça devient vite pénible. Du côté des personnages, l'enjeu est là pour la prochaine saison, d'abord pour savoir comment Rizzoli va se remettre de tout ça (car évidement, elle va s'en remettre), et ensuite pour avoir des nouvelles de Frankie, un peu oublié du cliffhanger.

En bref : Une fin de saison bien pensée, qui sort des sentiers battus de la série.
Note : 7.5/10

Moyenne de la saison : 5.25/10

pilot

natas  (08.12.2013 à 21:02)

ça y est je viens de voir le pilot !

J'ai trouvé pas mal du tout. Bonne surprise au niveau du cast et de l'histoire. L'enquête n'est pas super original, mais quand même assez forte et prenante.

Les personnages sont tout de suite sympatique ! Donc je continue !

107

natas  (10.12.2013 à 19:22)

J'ai bien aimé cet épisode. Le contexte du marathon est super, et c'était flippant vu que l'épisode se déroule avant les attentats de celui de 2013.

L'enquête très bien et surtout Balthazar Getty en guest !

d'ailleurs j'ai vu pas mal d'acteur connu dans les guests pour ce début de saison, c'est sympa !

 

Identification requise pour ajouter un message.
Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne France 4

414 : Désaccord sur les accords (redif)
Jeudi 24 octobre à 21:05

415 : Une affaire de goût (redif) à 21:45

416 : Sur écoute (redif) à 22:25

Actualités
France 4 : programmation du 17 octobre

France 4 : programmation du 17 octobre
Ce jeudi 17 octobre, France 4 continue ces rediffusions de Rizzoli & Isles. Au programme de votre...

France 4 : diffusion de la saison 4 le jeudi soir

France 4 : diffusion de la saison 4 le jeudi soir
France Télévisions propose de nouveau des rediffusions de Rizzoli & Isles, depuis le 26 septembre....

Calendrier - Octobre 2019

Calendrier - Octobre 2019
Le calendrier d'octobre vient d'arriver sur le quartier. C'est au tour de Maura Isles d'être mise à...

Calendrier - Septembre 2019

Calendrier - Septembre 2019
Le calendrier de septembre vient d'arriver sur le quartier. C'est au tour d'Angela Rizzoli, derrière...

J. Bisset au festival du Film Francophone d'Angoulême

J. Bisset au festival du Film Francophone d'Angoulême
L'actrice britannique Jacqueline Bisset a notamment joué, dans les films Le Détective, en 1968, avec...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
Partenaires premium

Rizzoli & Isles Addictes

HypnoRooms

langedu74, Avant-hier à 18:35

HypnoClap : il reste 4 chapeaux disponibles pour tenter de gagner Un bonbon ou une Cards ! Et toujours les jeux d'Halloween

pretty31, Hier à 12:46

Plus que deux chapeaux disponibles pour tenter de gagner Un bonbon ou une Cards sur HypnoClap

juju93, Hier à 17:48

Encore 3 jours pour voter à la 3ème catégorie des L d'or (awards) de The L Word : personnage secondaire masculin. Oui nous avons aussi des hommes !

ophjus, Hier à 19:50

Bonsoir, un nouveau sondage est sur le quartier Reign, pas besoin de connaître la série !

chrismaz66, Aujourd'hui à 12:11

Bonjour, 2 nouveaux sondages Kaamelott et Torchwood, l'un des 2 est drôle ^^

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site